Navigation Menu+

La politique budgétaire

La politique budgétaire peut être définie comme la politique adoptée par le gouvernement, qui se traduit par un ensemble d’actions dont l’objectif est d’influencer la conjoncture économique du pays. Ces actions s’effectuent généralement au cours des cycles économiques et sur des leviers comme les recettes de l’Etat (impôts, taxes, emprunts et autres…) et sur les dépenses publiques (aides, investissements, exonérations, rémunérations des fonctionnaires et autres…).

Quels sont les effets de cette politique ?

politiques-budgetaires.jpg

La politique budgétaire joue un rôle important dans la régulation dela conjoncture économique du pays. La politique budgétairepermet de relancer, stimuler la croissance économique en période de creux et ce, en réduisant les impôts ou les dépenses publiques.Au contraire, en pleine période de croissance, la politique budgétaire permet de diminuer le niveau de déficit.
Si la politique budgétaire se veut être un outil de régulation, il est cependant impossible d’anticiper ses effets sur la conjoncture économique étant donné que de nombreux paramètres (souvent non maitrisables) entrent en considération. Ces effets s’observent sur trois axes.
La demande : En adoptant une politique dite de relance (attribution d’aides aux ménages et réduction de l’imposition), le gouvernement encourage les ménages à consommer davantage. Ce qui parallèlement, développera la demande auprès des entreprises.
L’offre : En réduisant les impôts, les taxations au niveau des entreprises et en leur octroyant plus de subventions, le gouvernement favorise le développement de l’activité économique, améliore la compétitivité, et indirectement, augmente le pouvoir d’achat tout en réduisant le taux de chômage.
L’effet d’éviction : l’Etat, en empruntant pour relancer l’économie, peut considérablement limiter l’accès à l’emprunt aux entreprises et aux ménages. Ce qui au final ira à l’encontre de l’objectif de relance.

La politique budgétaire discrétionnaire

politique-budgetaire-discretionnaire.jpg

Durant longtemps, la plupart des Etats ont appliqué une politique budgétaire dite « discrétionnaire ». Cette politique correspond à la démarche classique qui consiste à s’adapter à la situation ou d’agir en fonction de celle-ci, sans une véritable stratégie durable.
Mais depuis quelques années, face à l’inefficacité de cette politique, de nombreux Etats se sont tournés vers les « stabilisateurs automatiques ».