Navigation Menu+

Une définition du cycle d’investissement

Pour mieux comprendre la relation entre «l’immobilisation corporelle et le cycle d’investissement, il est nécessaire de revoir la définition du cycle d’investissement. Cette notion très récurrente  en économie, dans les écoles de commerce telles que www.isee.fr et dans le milieu des entreprises se décompose en deux termes qui sont « investissement » et « cycle ».

L’immobilisation corporelle et le cycle d’investissement

cycle-dinvestissement.jpg

L’investissement peut être défini comme l’acquisition de moyens ou de biens qui sont généralement durables, et qui permettent d’améliorer la production, d’augmenter la rentabilité de l’activité économique, de faire du profit.Le terme utilisé en comptabilité pour qualifier ces biens et ces moyens acquis lors d’un investissement est « immobilisation ».L’adjectif « corporelle » quant à lui signifie que les immobilisations possèdent une nature physique, à l’exemple des immeubles, des matériels etc…contrairement aux immobilisations incorporelles (droits…).
Ces actions permettant d’acquérir des actifs se font de manière ordonnée, sur un intervalle de temps relativement long dû au transfert des flux physiques (les immobilisations corporelles) d’une part et des flux monétaires (la somme d’argent équivalant à l’investissement) d’autre part, d’où la notion de cycle d’investissement.
Le cycle d’investissement permet ainsi de doter l’entreprise d’immobilisations corporelles dans les quantités nécessaires, au bon moment et au bon endroit, lui évitant ainsi de faire un déficit. Ce qui serait le cas si le cycle d’investissement est trop saccadé ou mal adapté à l’exigence de l’activité et à l’évolution de la production.

Le fonctionnement de ce cycle

limmobilisation-corporelle.jpg

Le cycle d’investissement n’est pas périodique. En effet, celui-ci traduit par un enchainement d’opérationsqui suivent un rythme non régulier qui est le plus souvent très long d’un cycle à un autre.
D’autre part, ces opérations peuvent résulter d’une décision volontaire dans le but est d’augmenter considérablement le capital de l’entreprise.
Le fonctionnement d’un cycle d’investissement se passe comme suit :L’entreprise ressent le besoin d’acquérir des actifs et passe commande auprès du fournisseur. La durée entre l’acquisition de l’actif et l’amortissement de ce dernier constitue la durée du cycle d’investissement. Autrement dit, le cycle est renouvelé lorsque l’actif est amorti ou lorsque l’entreprise décide de céder celle-ci.